Marstrand, Bibi et basket suédois

Les racines de ma famille Egnell sont en Suède. En août 2013, j’y ai fait un voyage pour rencontrer nos cousins. Ci-dessous un mail envoyé à ma famille pour partager mes impressions et découvertes.

Hej kusiner!

Rentrée de Suède, je vous livre quelques impressions de cette tournée des cousins.

Ce fut d’abord Marstrand, synonyme de glaces, de bains de mer, de méduses, de café/sandwich aux crevettes, de tours de l’île, de la minuscule île de Pater Noster.

Parce qu’en été tous ceux qui ont un lit sur l’île s’y retrouvent, je croisais au détour d’une ruelle, sur le quai ou sur une plage des têtes familières :
on se reconnaît, on s’embrasse, on échange des nouvelles, on rappelle des souvenirs, on compte les années et avant de se quitter, on se donne rendez-vous pour dîner !
Skål Anders et Lena, entourés de leurs 5 petits enfants, Skål Petter et Agneta et la jolie Sofie, Skål Ellinor et Daniel, Susanne et Peter…
Tristesse surgit quand les désaccords familiaux éloignent et séparent durablement (?) les membres d’une même famille : cousins entre eux, et même voisins, ne se disent plus bonjour.
Mais lorsque qu’ils pensent à Grand-père et Grand-mère, à l’œuvre de leur vie – unir et réunir, tisser et serrer les liens – ils en parlent avec une telle émotion que je crois pouvoir dire que l’esprit de famille a envie de vivre encore.

La suite est là-haut dans le nord, chez Bibi, la mère des 9 Fagerberg. Après avoir passé plus de 20 ans aux États-Unis, Bibi est rentrée en Suède où elle a retrouvé son high school sweetheart (Rolf) et tous deux vivent entre les bois et les lacs, une maison rouge entourée de géraniums et sans eau courante. C’est rustique, sûr, mais on ne s’y ennuie guerre. Pour moi, leur coin est l’illustration du mot peaceful. Au petit matin, Rolf part pêcher. Bibi et moi cueillons des baies colorées & sucrées, ramassons des champignons et finalement tout ce que nous trouvons. Nous mettons tout notre soûl dans des créations pâtissières et alors que les odeurs de cannelle nous entourent et nous charment, nous échangeons nos histoires d’Amérique et d’Orient…

A Stockholm, majestueuse ville qui vit dans les bras de la mer, j’ai revu avec plaisir quelques cousins de Marstrand. J’ai ensuite participé à un haut événement du basket suédois : le mariage d’Elisabeth Egnell (joueuse de l’équipe nationale) et de Lars, entraîneur de l’équipe et ancien champion. Tout le gratin du basket suédois était là ! Je me sentais toute petite à côté des sportifs : j’ai passé la soirée la tête levée vers le ciel et sur la pointe des pieds ! C’est une branche des Egnell que j’ai découverte avec une grande joie et que j’espère revoir. Notamment le frère d’Elisabeth, Enrik et sa femme Camila (from Rio de Janeiro) et leur petit Leopoldo Egnell, 4 mois. Je ne vous cache pas que je suis ravie de cette nouvelle ramification brésilienne !

Je suis chargée d’un message adressé à vous tous : vous êtes bienvenus et attendus en Suède, vous comptez pour ces cousins, comme les perles d’un collier….

hej då !

Clem

Publicités

A propos Clémence Egnell

Ce blog décrit, illustre et raconte des moments vécus sur ou à côté de nos vélos, sur les routes d'Europe, d'Asie et d'Amérique. Bonne visite ! Clémence Egnell et Andrés Fluxa
Cet article, publié dans Courrier, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s