Première nuit en Republika Srpska

Ça y est donc, nous sommes arrivés en Republika Srpska, en Bosnie-Herzégovine. Nous avons passé la frontière fastoche, juste après avoir déjeuné en Croatie près d’un collège. C’était l’heure de la sortie des classes, et une quinzaine de collégiens a tout de suite formé un cercle autour de nos vélos. Celui qui gérait bien en anglais posait les questions des autres, et nous avons ainsi fait questions-réponses pendant un bon bout de temps. A chacune de nos réponses, ils n’en revenaient pas. Quoi que l’on dise, la traduction de nos réponses faisait forte impression !

Après les postes frontières (croate, puis bosnienne), nous avons souri au nouveau pays devant nous, puis nous avons accéléré la cadence parce que le ciel s’est une fois de plus assombri. Je dois dire au passage que je suis toujours excitée en entrant dans un nouveau pays !

Alors ici, la particularité, c’est qu’il y a pas mal de garages auto et moto le long de la longue route qui va de la frontière à la capitale, Banja Luka. Et ces garages sont souvent indiqués par des affiches qui sont des posters de femmes posant nues sur des voitures ou des motos. L’image de la femme : point d’interrogation. 

Nous nous sommes mis à chercher un toit quand il a commencé à pleuvoir. Tout le monde nous disait non. Pas grand monde ne nous comprenait, ou ne voulait comprendre, je crois… On a atterri sous un abri d’aire de jeux, not fun, crado et exposé au vent. On a mis de l’eau à bouillir, on s’est fait un maté, on a mangé les beignets offerts en Croatie, puis on s’est dit qu’on allait monter la tente sous l’abri. A ce moment là, un type, 60 piges, est arrivé d’on ne sait où, nous a dit « Bon, je n’ai pas beaucoup de temps, mais venez. Allez, venez, suivez moi ! » C’était un ordre, donc nous avons rangé notre barda et l’avons suivi jusqu’à chez lui. Il nous a servi la vodka locale (sljivovica), des tonnes de viandes et de gâteaux très sucrés, il nous a répété qu’il était pressé et qu’il devait y aller. Nous avons pris une douche. Il nous a montré où nous allions dormir, il nous a présenté ses 6 chats, il nous a dit de ne pas toucher à son fusil, et il est parti. Tanya, sa femme m’a coupé les cheveux et fait un brushing (je n’en avais jamais fait de ma vie je crois) parce qu’elle a son salon de beauté adjacent à la maison. Puis elle aussi est partie.

Donc nous sommes seuls chez eux, et maintenant il pleut très fort.

La petite grand-mère est venue nous apporter du thé aux orties. J’en ai bu quatre tasses pour faire passer la viande et les gâteaux, et j’ai parlé 15 minutes avec elle, en serbe. Ah oui,parce qu’ils sont Serbes.

Clem

Dubrave, Bosnie-Herzégovine
13 octobre 2015

PS : La Republika Srpska est la République serbe de Bosnie, qui compose, avec la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine, la Bosnie-Herzégovine.

A propos Clémence Egnell

Ce blog décrit, illustre et raconte des moments vécus sur ou à côté de nos vélos, sur les routes d'Europe, d'Asie et d'Amérique. Bonne visite ! Clémence Egnell et Andrés Fluxa
Cet article, publié dans Balkans, Sur la route, Voyage à vélo, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Première nuit en Republika Srpska

  1. Anne-Marie Ballande Romanelli dit :

    Vous suivre est un régal! Bonne route et « abraços ».

    J'aime

  2. Bruno dit :

    Laku noc ! J’espère que ce pays de fous vous plaira.

    J'aime

  3. hay dit :

    Bonjour,
    Grace à Henriette avec qui nous avons fait de nombreuses randonnées (y compris Elisabeth) avons découvert ton voyage. Bon courage
    Clarisse et François

    J'aime

  4. Ping : Des trous dans le mur, en Bosnie-Herzégovine | Les deux pieds sur terre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s