En Géorgie :  » Aux femmes ! « 

Zarzma fut pour nous un soulagement, après une des journées les plus difficiles du voyage. Zarzma n’est pas le nom d’un hôte merveilleux qui nous aurait accueillis les bras pleins de victuailles ; Zarzma n’est pas le nom d’un hôtel plein d’étoiles ; Zarzma est le nom du premier village après le col de Goderdzi, dans le sud de la Géorgie, un vieux village couronné par un superbe monastère, un village rustique et très simple, dont la majorité des maisons n’a pas l’eau courante.

Nous en avions rêvé… Nous aurions pu ne pas le connaître. En effet, tout au long de la montée vers le col, nous n’avons cessé d’entendre qu’il sera impossible de le passer, puisque la route est fermée. Mais nous ne voulions faire demi-tour (« il doit bien avoir une façon de passer ! ») et toujours nous continuions d’avancer. Cela nous a pris trois jours. Le soir du troisième, au pied du col, dans une station de ski, le problème était devant nous : la neige, la route recouverte, la route invisible, la route blanche. L’impossibilité, cette fois-ci criante, de passer ce col.

Devant notre insistance, les hommes de la station nous ont promis de nous faire monter en œuf le lendemain, pour arriver directement à 2 km du col de Goderdzi. Nos vélos dans les télécabines ont étonné les skieurs qui chaussaient leurs skis. Quant à nous, à quelques 2000 mètres d’altitude, il nous a fallu pousser nos vélos dans la neige jusqu’au col, et là, le plus dur nous attendait : une dizaine de kilomètres dans la neige. Certes, c’était désormais la descente, mais nous n’allions pas bien vite.

A Zarzma, le premier village dans la descente, nous nous sommes arrêtés chez Beso et Maka, qui vivent avec Tina, la mère de Beso. Beso et Maka n’ont pas d’enfant, mais leur entente et les sourires qu’ils s’échangent ne sont que joie et douceur.

Tina et Maka sont professeurs et travaillent tous les matins. Ainsi, deux jours de suite, nous avons pris notre petit-déjeuner seuls avec Beso. Cela fait des milliers de kilomètres que nous ne voyons pas d’homme faire la cuisine ou la vaisselle, ou même préparer un café. En général, ils laissent les femmes s’en occuper. Ils se laissent servir et incitent les hôtes à ne surtout pas se lever.

Et quand il n’y a pas de femme ? Certains hommes doivent bien s’en sortir, mais beaucoup sont un peu gauches, ne savent pas où se trouvent les confitures, confondent les tiroirs, hésitent entre le service à fleurs ou les tasses blanches…

Beso n’échappe pas à la règle. Préparer le petit-déjeuner lui a coûté quelques longs soupirs et de nombreuses hésitations. Mais il a réussit. Corbeille de pain, miel et conserves de légumes, thé, spaghetti de la veille, fromage, café, morceaux de mortadella et confitures. A peine assis, Beso a contemplé la table, et après un sourire, il a enfin trempé ses lèvres dans son café noir.

Il manque quelque chose, Beso s’en aperçoit, gêné. Il va chercher la bouteille de « chacha », la vodka locale, se sert et sert Andrés et ils trinquent. Il vide son verre, le pose, allume une cigarette, et trinque encore, aux femmes « à Tina, à Maka, à Veronika* ».

IMG_6440

Notre géorgien ayant du mal à décoller, nous avons saisi un manuel de conversation anglo-géorgien. En cherchant parmi les phrases utiles comme « va-t-on au concert ce soir ? » et « je vous propose que mes domestiques s’occupent de laver votre manteau en fourrure », nous avons réussi à échanger, entre des messages d’ordre utilitaire, quelques autres qui nous ont fait rire ensemble.

*Veronika, c’est moi : c’est mon deuxième prénom, plus facile à prononcer et à retenir que Clémence.

Gyumri, Arménie
21 mars 2016

Texte : Clem
Photos : Andrés

Publicités

A propos Clémence Egnell

Ce blog décrit, illustre et raconte des moments vécus sur ou à côté de nos vélos, sur les routes d'Europe, d'Asie et d'Amérique. Bonne visite ! Clémence Egnell et Andrés Fluxa
Cet article a été publié dans Courrier, Moyen-Orient, Sur la route, Un instant, Voyage à vélo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s