Italia

Nous entrons en Italie. Sur laVia Aurelia, nous pédalons à côté de la Méditerranéenne et traversons la Ligurie, sous une chaleur humide qui, chaque matin, nous pousse hors de la tente à 5h30 pour avancer le plus possible avant qu’il ne fasse trop chaud.


Cette côte nous paraît inhospitalière : point de jardin où planter la tente, des voitures trop pressées pour nous faire de la place… Nous dormons sur le pas d’une église ou le long d’un cimetière ; nous sonnons à la porte d’un hospice, et un soir de pluie, d’aimables agriculteurs déplacent un tracteur pour nous laisser camper sous le hangar.

Mais quelques Italiens, comme Luca et Carlo, nous ont permis de garder le sourire !

Lire les histoires sur :
Luca : 
https://lesdeuxpiedssurterre.wordpress.com/2015/09/14/luca/
Carlo : 
https://lesdeuxpiedssurterre.wordpress.com/2015/09/20/cest-arrive-en-italie/

A La Spezia, où nous retrouvons pour la troisième fois notre ami Armando ( voir la vidéo sur Armando https://lesdeuxpiedssurterre.wordpress.com/2015/09/24/no-te-pares/ ), et faisons un crochet pour admirer les Cinque Terre : cinq villages accrochés à la colline, les pieds dans l’eau. 

Puis, nous quittons la Méditerranée, que nous suivions de plus ou moins près depuis Tarragona (Catalogne) et nous mettons maintenant le cap vers Parma, puis la plaine du Pô. Quelques longues montées nous offrent une vue extraordinaire sur la mer et les collines qui la bordent.


L’homme que vous voyez un mate à la main, c’est Luigi. Sa boutique se trouve dans un petit village au milieu d’une de ces montées. Nous voyant arriver, sueur au front, il nous appelle :  » lâchez vos vélos et montez me voir !  » Il nous offre sur le champ des panini variés et tout ce qui nous ferait plaisir…

Près de Mandova, nous retrouvons nos amis Damian et Uli (et leur chien), arrivés, eux, de Munich à vélo. Ensemble, nous passons 4 jours, le long du Pô. Nous parlons de voyage et de pays lointains, nous faisons quelques rencontres avec ces Italiens de la plaine du Pô, région agricole, très belle, baignée chaque matin dans une brume qui fait croire que plus jamais le soleil ne percera.

A l’occasion de vacances à Ronco d’Adige, chez Ricardo et famille, nous avons visité Verona, la ville mythique de Roméo et Juliette. Les habitants de la ville sont d’ailleurs furieux qu’elle soit associée à deux personnages de fiction, alors que la ville est si pleine d’Histoire. 

Puis la Vénétie, toute de canaux et bocage, et l’incontournable et trop belle Venise, où nous réalisons l’exploit d’arriver à vélo, malgré une circulation d’enfer et une piste cyclable qui commence 2 km après le début de la voie rapide ! 

Après avoir quitté Venise plus vite que prévu – la ville n’est pas vraiment faite pour les cyclistes ! nous nous faufilons dans les jupes des Alpes et passons en Slovénie, par un chemin tranquille sans un panneau nous avertissant de l’entrée en terre étrangère. C’est la dernière frontière à l’intérieur de l’espace Schengen. Nous saurons sans doute plus tard sa valeur…


Kozana, Slovénie
26 septembre 2015

Texte : Clem Egnell
Photos : Andrés Fluxa


Publicités

Un commentaire pour Italia

  1. Jean-Louis dit :

    Magnifiques photos d’Italie !!! Vous avez l’air heureux…c’est merveilleux ! Lycka till !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s